Ferme de gorgeat

Ferme bio

Une ferme en polycultures et élevage bio depuis plus de 35 ans

Au Domaine de Gorgeat, l’Homme et la nature ne font qu’un ! Découvrez notre ferme biologique, au fonctionnement quasi autonome.

Les principes de notre ferme en agriculture biologique

Notre choix pour l’agriculture biologique

L’un des grands principes de l’agriculture biologique, c’est l’interdiction d’utiliser tout produit de synthèse pour les cultures. Les produits issus de notre production sont transformés selon le cahier des charges de l’agriculture biologique. Ce dernier certifie toute la chaîne de production. Les animaux sont nourris à 100 % avec des aliments biologiques. Leur bien-être est respecté grâce à un espace suffisant par animal et l’éviction des antibiotiques. Mais à la ferme, nous poussons notre conscience écologique un peu plus loin avec un élevage en plein air.

Nous sommes contrôlés sur la ferme par un organisme indépendant et privé, deux fois par an, pour une transparence envers les consommateurs. Cet organisme certifie toute la chaîne de production, depuis la culture des céréales, jusqu’à la transformation. Être agriculteur bio, c’est respecter les équilibres fondamentaux entre la terre, les animaux et les hommes. Être agriculteur bio, c’est respecter les équilibres fondamentaux entre la terre, les animaux et les hommes. À la clé pour vous : des produits sains et de qualité, dont les valeurs nutritionnelles sont préservées.

Polycultures et élevage biologique

Sur nos 108 hectares de terre, nous cultivons des céréales biologiques : orge, maïs, féveroles, triticale, pois de printemps, son de blé… Ces cultures s’intègrent dans un paysage mêlant haies et forêts, lieux de refuge pour la faune. Ainsi, les animaux sauvages, insectes pollinisateurs et prédateurs vivent en toute tranquillité.
Notre élevage est composé de porcelets nés dans une autre ferme bio. Ils arrivent à l’âge de 6 semaines et grandissent durant 6 à 8 mois minimum, en semi-plein air. Ils sont logés sur paille dans un bâtiment déplaçable, avec un accès libre à l’extérieur. Nos porcs sont choyés et nourris avec nos céréales bio, que l’on adapte selon leur stade physiologique. Cela nous permet de vous offrir des viandes avec une chair tendre et goûteuse.

Un fonctionnement en circuit court

Afin de maîtriser toute la chaîne, nous disposons de notre propre laboratoire de transformation. Ainsi, la viande est découpée et préparée sur place. Tous nos produits sont issus de nos porcs âgés de 6 à 8 mois (120 à 130 kg). Vendre en direct nous permet de vous offrir un large choix de viandes biologiques fraîches et de charcuterie biologique. Nous vous les proposons au détail ou sous forme de colis de 5 ou 10 kg. Vous pouvez vous procurer nos produits directement à la ferme, sur les marchés ou auprès d’AMAP du département. Vous pouvez déguster nos préparations à notre table d’hôtes ou dans les restaurants partenaires locaux.

Autonomie globale, alimentaire et énergétique

Notre ferme en agriculture biologique fonctionne selon les principes d’une agriculture durable, basée sur l’autonomie alimentaire, énergétique et globale de l’exploitation. Concrètement, 100 % des céréales que nous cultivons (sur nos 108 hectares de terres) sont consommées par nos animaux. Nous produisons également notre électricité, grâce à une installation photovoltaïque et une chaudière à bois déchiqueté (la première installée dans le Loir-et-Cher). Enfin, notre autonomie est globale, car nous tentons de maîtriser l’intégralité du circuit, jusqu’à la vente directe au consommateur. Ainsi, lorsque vous mangez un produit du Domaine de Gorgeat, vous avez l’assurance d’une production en circuit court !

Portrait de Paulo

À la ferme, c’est Paul-Emmanuel qui s’occupe de l’activité agricole. Après des études universitaires dans les métiers de l’art et la culture, il revient au monde agricole. Il commence par un BTS agricole en 2000, puis un brevet professionnel de Responsable d’exploitation agricole. Son ambition : reprendre la ferme familiale après le départ en retraite de son papa. C’est chose faite depuis 2014 !

Aujourd’hui, il allie ses deux passions (la culture et l’agriculture) au sein de l’association « Appel d’air ». Cette dernière a pour but de valoriser le lien entre la création artistique et le monde paysan, tout en soutenant les jeunes qui s’installent ou reprennent une ferme.

Je travaille en respectant, au mieux, la nature qui nous entoure, tout en étant au plus proche des consommateurs. C’est ce qui donne du sens à mon métier. Mes cultures sont en harmonie avec l’environnement et j’élève mes animaux en tenant compte de leur bien-être. Ainsi, j’élabore des produits sains et équilibrés, pour des consommateurs locaux.